Quatre-vingt-seize pour cent des Canadiens n’ont pas décelé les tentatives de fraude lorsque mis à l’épreuve - Interac Reports
Communiqué de presse

Quatre-vingt-seize pour cent des Canadiens n’ont pas décelé les tentatives de fraude lorsque mis à l’épreuve

Dans le cadre du mois de la prévention de la fraude, Interac donne des conseils aux Canadiens pour les aider à détecter et à prévenir la fraude

TORONTO, le 1er mars 2019 – Les Canadiens ont tendance à sous-estimer la fraude. Bien que sept Canadiens sur 10 disent être sûrs de pouvoir détecter une tentative d’hameçonnage, un récent sondage mené par Interac Corp. a révélé que 96 pour cent d’entre eux étaient incapables d’identifier l’option la plus sécuritaire lors de la mise à l’épreuve dans le cadre du sondage Interac #MieuxPrévenirQueGuérir

« Le paysage numérique d’aujourd’hui est complexe. Les fraudeurs ont recours à des méthodes de plus en plus sophistiquées et il est donc de plus en plus difficile de distinguer ce qui est vrai de ce qui est faux ou d’un message frauduleux d’un message amical, » a dit Rob Fodor, scientifique en chef des données et vice-président, Risques reliés à la fraude, Interac Corp. « Chez Interac, nous travaillons étroitement avec nos partenaires pour gérer les risques de fraude systématiquement et nous tenons à fournir aux Canadiens les renseignements dont ils ont besoin pour détecter, éviter et signaler toute tentative d’hameçonnage. »

Dans le cadre du sondage #MieuxPrévenirQueGuérir, les Canadiens n’ont pas pu déterminer le niveau de risque dans les scénarios impliquant des demandes suspectes d’accepter des transferts d’argent (84 pour cent), la vérification d’identifiants personnels (63 pour cent) et des requêtes demandant de cliquer sur un lien d’hameçonnage (82 pour cent).

Les résultats du sondage Interac #MieuxPrévenirQueGuérir:

  • Plus de la moitié des Canadiens (55 pour cent) croient qu’ils sont protégés de la fraude tant qu’ils ne cliquent sur aucun lien – mais les fraudeurs ont recours à plusieurs autres astuces pour obtenir l’information confidentielle.
  • La Génération Z Adulte est la moins confiante en ce qui concerne leurs capacités de détecter une tentative d’hameçonnage (65 pour cent), bien qu’ils passent vraisemblablement plus de trois heures par jour en ligne.
  • Plus des deux cinquièmes des milléniaux (44 pour cent) croient qu’il est plus probable de se faire piquer par un essaim d’abeilles que d’être victime de fraude bancaire.
  • Près de la moitié des boomers (46 pour cent) croient à tort que la solution en cas de tentative de fraude est de fermer le navigateur ou de supprimer le texte.

« Les Canadiens sont la première ligne de défense en matière de prévention de la fraude. Toutefois, les résultats obtenus lors du sondage #MieuxPrévenirQueGuérir nous préoccupent, car la plupart des répondants n’ont pas reconnu les scénarios de fraude communs tels que des demandes suspectes de renseignements bancaires ou d’information confidentielle. », ajoute Fodor. « Notre message aux Canadiens, c’est de rester vigilants. Si vous vous méfiez d’un message, faites confiance à votre instinct et communiquez avec l’expéditeur par un autre canal de communication pour en vérifier la véracité. »

Pour le mois de la prévention de la fraude, Interac Corp. partage ses trois principaux conseils pour mieux outiller les Canadiens afin de prévenir les possibles cas de fraudes :

  1. Faites confiance à votre instinct : les fraudeurs adaptent constamment leurs tactiques donc il est essentiel de rester vigilants. Qu’il s’agisse d’un virement bancaire inattendu ou d’un courriel vous demandant votre information personnelle, si vous doutez de l’authenticité du message, suivez votre instinct, car vous avez probablement raison.
  2. Ne cliquez pas : ne cliquez jamais sur des liens ou n’ouvrez pas les pièces jointes lorsque vous ne reconnaissez pas l’expéditeur. Le sondage Interac #MieuxPrévenirQueGuérir a révélé que les Canadiens (82 pour cent) étaient particulièrement susceptibles à la fraude liée à des adresses URL non sécuritaires.
  3. Restez calme, mais arrêtez-vous : si vous recevez un avis de dépôt ou de demande de fonds inattendu, ne poursuivez pas dans l’espoir que la transaction est sécuritaire. Communiquez avec l’expéditeur par un autre canal de communication pour en vérifier la véracité. Si vous croyez que l’avis frauduleux est conçu pour ressembler à un avis de Virement Interac, transférez le courriel à phishing@interac.ca pour que notre équipe de prévention de la fraude puisse procéder à une enquête.

Tous les produits Interac sont munis d’outils et de technologies pour vous protéger de la fraude. Pour en savoir plus sur la sécurité des produits et services Interac, visitez le site Interac.

À propos du sondage Interac #MieuxPrévenirQueGuérir

Hill+Knowlton Stratégies a mené un sondage en ligne auprès de 1 064 Canadiens pour relever le niveau de sensibilisation à la fraude en ligne et pour évaluer la capacité des Canadiens à reconnaître des communications suspectes. Le sondage a été mené du 1er au 5 février 2019 et incluait un échantillon représentatif du grand public adulte au Canada. Les responsables du sondage ont pondéré les données finales en fonction des données du recensement relatives à la région, à l’âge et au sexe.

À propos d’Interac Corp.

Interac Corp. exploite un système de paiement par débit de classe mondiale qui est économique, largement accepté, fiable, sécuritaire et efficace. L’entreprise est l’un des principaux réseaux de paiement au Canada. La marque est choisie en moyenne seize millions de fois par jour pour effectuer des paiements et échanger de l’argent. Depuis plus de 30 ans, Interac Corp. et ses prédécesseurs, l’Association Interac et Acxsys Corporation, permettent d’effectuer des transactions financières sécurisées grâce à des solutions de transfert de fonds et de paiement par débit novatrices et pratiques. Chef de file en matière de prévention et de détection de la fraude, l’entreprise affiche l’un des plus bas taux de fraude à l’échelle internationale. Visitez le site newsroom.interac.ca ou suivez-nous sur Twitter @INTERAC. Interac Corp. est constituée d’un groupe diversifié d’actionnaires, y compris des banques, des coopératives de crédit, des caisses populaires, des fournisseurs de services de traitement des paiements et des commerçants.

Virement Interac est une marque déposée d’Interac Corp.

Lire la suite