L’ardent défenseur du débit
À l’intérieur d’Interac

L’ardent défenseur du débit : le parcours d’un employé d’Interac qui consacre sa carrière à la sécurité des Canadiens

Lorsque Jeff Hackett est entré au service d’Interac il y a treize ans, il n’aurait pas pu s’imaginer que sa carrière l’amènerait à protéger, chaque jour, des millions de Canadiens contre la fraude et le vol de données. À l’époque, il était un étudiant inscrit à une majeure en économie et n’avait aucune expérience dans la cybersécurité. Il consacrait plutôt ses journées à préparer des présentations et à rédiger des documents, tout en pesant la décision de faire un MBA ou non. Il n’entrevoyait pas la possibilité de faire carrière dans le domaine de la sécurité des données.

Le destin en a décidé autrement. L’expert en analyse et en détection qui était alors en poste chez Interac a pris trois semaines de vacances et l’entreprise avait besoin de quelqu’un pour le remplacer.

« En fonction de certains aspects de mon expérience et de mes compétences analytiques, on m’a demandé si je voulais apprendre les rouages de ce rôle », explique M. Hackett. « Je me suis donc mis à effectuer des analyses en temps réel et à examiner les tendances ».

Le reste appartient à l’histoire. M. Hackett s’est rapidement adapté à son nouveau rôle et n’a jamais regardé en arrière. Grâce à son travail acharné et à son esprit d’initiative, il a bâti une carrière chez Interac, et est devenu le gestionnaire principal de la gestion des fraudes, des risques et des mesures de prévention et pout superviser les efforts de protection des données de l’entreprise. Selon M. Hackett, le secret de sa réussite réside dans l’environnement d’apprentissage unique en son genre qu’offre Interac.

« Le travail ardu et le désir d’apprendre, d’améliorer mes connaissances et de perfectionner mes compétences y sont pour beaucoup », ajoute-t-il. « Comme l’entreprise est d’assez petite taille, j’ai eu l’occasion de progresser avec la même équipe ou d’être muté à des équipes avec lesquelles j’avais déjà travaillé ».

L’initiation de M. Hackett au monde de la cybersécurité est arrivée à un moment où l’industrie commençait tout juste à prendre ce problème au sérieux. Il se rappelle qu’à ce moment-là, les entreprises réfléchissaient après coup aux mesures de sécurité, les mettant seulement en œuvre au terme du lancement d’un produit. Pour lui, c’est son expérience auprès de l’équipe de gestion de la fraude d’Interac qui a stimulé son intérêt à l’égard de la cybersécurité. Après avoir eu un aperçu de la question, il s’est familiarisé avec les effets plus vastes des vols de données et de leur manipulation frauduleuse.

« Je n’avais pas réalisé que la raison d’être de la sécurité, en matière de fraude, est de prévenir le crime organisé », dit-il. « On s’imagine un type vêtu d’une veste à capuchon et penché sur son ordinateur dans le sous-sol de ses parents pour faire des vols de données. Or, la fraude commise est utilisée à très mauvais escient, allant du trafic de drogues au blanchiment d’argent. »

Cet intérêt à l’égard de la cybercriminalité représentait un virage radical dans le cheminement de carrière de M. Hackett. Plutôt que de retourner aux études pour faire un MBA, celui-ci a accepté un poste à plein temps auprès d’Interac pour former les nouveaux membres de sa petite équipe de lutte contre la fraude. Bien que sa formation en affaires lui ait conféré de bonnes aptitudes analytiques, M. Hackett affirme qu’il lui manquait au départ certaines compétences techniques nécessaires. Heureusement, comme Interac favorise la formation continue, il a pu acquérir des compétences qui lui ont permis de tracer son propre parcours au sein de l’entreprise.

« L’un des atouts d’Interac, c’est l’importance que l’entreprise accorde au perfectionnement professionnel », dit-il. « Celle-ci tient à nous aider à apprendre ce qui nous tient à cœur. C’est donc ce qui m’a encouragé à me familiariser beaucoup plus avec le codage et à perfectionner mes aptitudes analytiques, et qui m’a poussé à explorer le domaine de la sécurité et de la fraude et à poursuivre mon cheminement dans cette veine ».

Hackett ne s’est pas contenté de poursuivre son apprentissage pendant les heures normales de travail. Il a souvent pris des mesures additionnelles pour maintenir une longueur d’avance, suivant des cours en ligne et restant au courant des dernières tendances en matière de cybersécurité. Cette diligence lui a permis d’affiner ses compétences, ce qui n’est pas passé inaperçu aux yeux de ses collègues.

« L’esprit d’initiative qui m’a incité à apprendre de façon indépendante m’a aussi aidé à développer les aptitudes nécessaires pour gravir les échelons vers mon poste actuel », explique M. Hackett. « J’ai tout simplement continué de démontrer mon dévouement à l’égard du perfectionnement personnel et du désir d’agir dans le meilleur intérêt de l’entreprise. »

Bien que M. Hackett soit maintenant un vétéran de l’industrie, les jeunes professionnels peuvent tout de même prendre exemple sur lui. Comme la complexité des vols de données et de leur manipulation frauduleuse s’est intensifiée au fil des ans, M. Hackett estime que la débrouillardise et l’esprit d’initiative sont plus importants que jamais, surtout pour ceux qui font leur entrée dans le domaine. Vu les nombreuses possibilités d’apprentissages offertes, les connaissances et les idées sont dorénavant inestimables.

« C’est important pour les gens de connaître leurs intérêts et d’accroître leurs  connaissances », recommande M. Hackett. « Dans mon domaine, il faut être disposé à être aux premières lignes pour repérer les tendances ou les vulnérabilités, plutôt que simplement accepter le risque ».

Lire la suite