Interac : COVID-19, anxiété financière et transactions numériques
COVID-19

Image infographique : Cinq tendances pour les dépenses des consommateurs canadiens pendant la COVID-19

La pandémie de 2020 a rapidement et profondément transformé la vie des Canadiens, ainsi que leurs habitudes de dépenses. Les consommateurs utilisaient déjà de plus en plus les méthodes de paiement numériques et les virements électroniques avant le mois de mars. Toutefois, le rythme des changements a grandement accéléré depuis lors, les Canadiens ayant dû s’adapter à la distanciation physique et trouver des façons de gérer leur anxiété financière.

En réponse à ces nouvelles réalités, les consommateurs adoptent d’emblée des façons plus pratiques de payer — et ils continueront de privilégier les transactions numériques même après la fin de la pandémie.

Les Canadiens optent pour les produits d’Interac environ 18 millions de fois par jour pour effectuer des paiements et échanger des fonds, et les données issues de ces transactions brossent un tableau intéressant des changements rapides qui s’opèrent. Étant donné que les produits d’Interac font partie intégrante de la vie économique au Canada, la façon dont ils sont utilisés démontre concrètement comment les consommateurs du pays réagissent à la pandémie.

De plus, un sondage effectué auprès de 900 adultes d’un bout à l’autre du Canada révèle de façon plus détaillée comment le comportement des consommateurs et leurs habitudes à l’égard des paiements sans contact, desvirements électroniques et d’autres transactions numériques ont évolué pendant la pandémie. Il démontre aussi que l’anxiété et l’incertitude financières influencent la préférence des consommateurs pour des transactions qui leur permettent de tenir le suivi de leur argent en temps réel.

Dans l’ensemble, les outils de paiement numériques ont représenté une planche de salut pour les Canadiens pendant cette période difficile. Qu’il s’agisse de passer plus de temps à la maison, de surveiller leurs finances de plus près ou d’appuyer les commerces locaux, voici cinq tendances croissantes, jusqu’à présent, en matière de comportement des consommateurs et de transactions numériques pendant la pandémie de COVID-19 :

1. Les consommateurs anxieux surveillent leurs dépenses de plus près

Le passage à des solutions de paiement numérique n’est pas seulement une question de commodité: les Canadiens les utilisent aussi pour faire preuve de responsabilité financière.

Quarante pour cent des répondants à notre sondage révèlent qu’ils surveillent leurs dépenses de près — par exemple, en utilisant Débit Interac et Virement Interac pour faire des achats avec l’argent détenu dans leur compte bancaire, tout en pouvant tenir le suivi en temps réel du solde de ce dernier. C’est pourquoi sept milléniaux sur 10 et près de deux tiers des adultes de la génération Z croient que les Canadiens devraient avoir l’option d’utiliser les paiements par débit, quelle que soit la façon d’effectuer des achats.

Quarante pour cent des répondants affirment aussi qu’ils sont moins susceptibles de faire des achats impulsifs qu’avant le début de la pandémie. Plus de la moitié d’entre eux (54 pour cent) disent dépenser plus pour l’achat d’articles essentiels et céder moins souvent à leurs envies.

Pour ce qui est de l’avenir, six adultes de la génération Z sur 10 (65 pour cent) et un nombre comparable de milléniaux (72 pour cent) prévoient maîtriser leurs dépenses et prendre des mesures pour rendre leurs finances plus résilientes advenant une autre crise après la pandémie.

2. Les paiements numériques sont le choix par défaut des Canadiens

Le temps accru passé à la maison et les restrictions imposées aux achats en magasin ont forcé les Canadiens à modifier leurs habitudes quasiment du jour au lendemain — plus de la moitié d’entre eux (53 pour cent) disent utiliser les paiements numériques plus fréquemment pendant la pandémie, et bon nombre d’entre eux prévoient continuer de le faire dans l’avenir.

Le virage numérique est particulièrement évident parmi les générations plus jeunes. Près de deux tiers des milléniaux (64 pour cent) et de six adultes de la génération Z sur 10 (58 pour cent) utilisent plus fréquemment les paiements numériques depuis le début de la pandémie.

Après celle-ci, Les Canadiens entre les âges de 25 et 34 ans sont les plus susceptibles de reléguer les espèces aux oubliettes — 72 pour cent de ces personnes sont d’accord, contre 60 pour cent de tous les Canadiens.

3. Les Canadiens font appel à la plateforme de Virement Interac pour le partage des coûts

Les Canadiens utilisent plus fréquemment le service Virement Interac depuis le début de la pandémie. En fait, depuis la mi-mars, 69 pour cent d’entre eux disent l’utiliser au moins deux fois par mois, en hausse par rapport à 42 pour cent avant la pandémie.

Les consommateurs utilisent le service Virement Interac pour diverses interactions, comme pour payer leur loyer ou partager les frais d’épicerie. Pour les entreprises, les cas d’utilisation peuvent inclure la rémunération des fournisseurs et des employés et l’obtention de paiements et de dépôts auprès des clients.

4. Plus de Canadiens utilisent le service Virement Interac pour aider leurs amis, leur famille et leurs voisins

Nos données démontrent que les Canadiens ont déployé des efforts marqués pour s’entraider — et ils utilisent Virement Interac comme façon de garder le contact avec leurs proches pendant qu’ils doivent rester éloignés les uns des autres.

Un nombre considérable de personnes ont fait des courses pour leurs voisins, leurs amis et les membres de leur famille (53 pour cent disent avoir offert de le faire). Seize pour cent des Canadiens ont aussi expliqué à une autre personne comment effectuer une transaction Virement Interac — et un nombre équivalent d’entre eux confirment avoir utilisé ce service pour la première fois pendant la pandémie, que ce soit pour envoyer ou recevoir de l’argent.

5. Les Canadiens appuient les commerces locaux à l’aide de paiements numériques

Les rues principales animées sont au cœur des collectivités du pays, et les Canadiens sont soucieux de les aider à passer à travers la pandémie. Trois quarts des répondants au sondage veulent plus que jamais appuyer les commerces locaux et, selon 65 pour cent d’entre eux, les commerces qui n’acceptent pas les paiements électroniques en arracheront.

Que ce soit en fréquentant les commerces locaux ou en payant les ouvriers, les données d’Interac illustrent certaines des façons dont les Canadiens appuient leur économie locale à l’aide de transactions numériques.

Les transactions numériques et la reprise post-COVID

Qu’avons-nous appris? Que le comportement des consommateurs a changé rapidement et qu’il continuera de le faire à mesure que ceux-ci s’adaptent à des circonstances sans précédent. Les habitudes de dépenses numériques continueront d’évoluer après la pandémie, lorsque la vie reprendra son cours normal.

Il y a une constante pendant tout cela : Les Canadiens sont en quête de choix pour réaliser leurs transactions — et ces choix sont de plus en plus numériques.

Lire la suite