Interac Debit and COVID-19: Shifting consumer behaviour
COVID-19

De « l’achat de panique » au ramassage en bordure de rue : tendances de magasinage des Canadiens pendant la COVID-19

L’expérience de magasinage dans l’un des magasins restés ouverts pendant la pandémie de COVID-19 n’a plus rien à voir avec ce que l’on connaissait avant. Les magasins se tournent vers des expériences sans contact, limitent le nombre de clients et modifient même la disposition des espaces pour assurer la sécurité des Canadiens1. Le comportement des consommateurs s’adapte à l’évolution de la pandémie. Les Canadiens développent de nouvelles habitudes : ils changent le moment où ils magasinent, la fréquence à laquelle ils se risquent à sortir et le mode de paiement qu’ils utilisent.

Quand « l’achat de panique » a-t-il commencé au Canada et quand a-t-il finalement pris fin?

Que ce soit pour faire des provisions ou faire des achats sous le coup de la panique, les Canadiens se sont rués dans les épiceries et les pharmacies dès le 12 mars 2020, seulement un jour après que l’Organisation mondiale de la santé a déclaré que la COVID-19 était une pandémie mondiale. Entre le 12 et le 15 mars, le nombre de transactions par Débit Interac a augmenté de 10 % par rapport à 2019, et le montant moyen des transactions par Débit Interac à l’aide de cartes à puce avec NIP a augmenté de 53 % dans les épiceries et les pharmacies.

Combien de temps ce comportement d’achat a-t-il duré? Certaines étagères sont demeurées vides pendant des semaines. En réalité, le nombre de transactions par Débit Interac a commencé à se stabiliser le 15 mars 2020, au moment où les Canadiens ont commencé à adapter leur mode de vie à la COVID-19.

Les consommateurs dépensent plus chaque jour, magasinent moins souvent et adoptent massivement le paiement sans contact

Les Canadiens respectent les mesures de distanciation physique; ils magasinent moins souvent, mais ils dépensent plus chaque jour. Entre le 13 mars et le 12 avril, le montant quotidien moyen des transactions par Débit Interac a été en hausse de 13 %. Comme de nombreuses entreprises sont toujours fermées, les Canadiens font des réserves de produits essentiels. Le nombre de transactions par Débit Interac augmente de 1,6 % dans les épiceries et de 12 % dans les pharmacies.

Les solutions de paiement sans contact, comme Flash Interac, demeurent les modes de paiement de prédilection. Depuis le 13 mars, le nombre de transactions par Débit Flash Interac proportionnellement à l’ensemble des transactions par Débit Interac a augmenté de 4 %, alors que le montant moyen des transactions par Débit Flash Interac a augmenté de 17 %.

La COVID-19 aura-t-elle une incidence à long terme sur le comportement des consommateurs canadiens?

Bien que leur comportement puisse changer, des millions de Canadiens utilisent toujours le Débit Interac aux terminaux des points de vente traditionnels pour régler leurs achats essentiels quotidiens. Dans un contexte où la COVID-19 pousse les consommateurs à se tourner vers le magasinage en ligne et le ramassage en bordure de rue, les entreprises et les consommateurs canadiens recherchent des solutions de paiement sécuritaires, pratiques, simples et sans contact pour effectuer des transactions dans la nouvelle économie numérique.

1 COVID-19 : Comment faire son épicerie avec précaution

La marque Indicateur sans contact, composée de quatre arcs gradués, est une marque de commerce détenue et utilisée avec la permission d’EMVCo, LLC.

Lire la suite